Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Liens

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 08:01

Ami Humain

3 min ·

Il est regrettable que les archives manuscrites de registres de l'état-civil sur la base desquels se construisent les arbres généalogiques "Ech chadjara" soient malmenés manuellement.

Autrement dit, il sera facile de retrouve les traces authentiques des origines ancestrales des individus et des familles par villages.

Taos, Juive kabyle (Jibril DAHO)

Fête de naissance d'Adel Il s’était avéré que la vie du couple débutait sous de brillants auspices. Au printemps 1954, moins...

timkardhit.hautetfort.com

Partager

Ami Humain

6 min · Modifié ·

Les archives photographiques bien légendées manquent vraiment.

Le centre de regoupement des populations du Douar et Commune EL- MAÏN d'autrefois se compose de quatre villages que sont :

El Main, petite kabylie, Sidi-Idir, Guélaguel, Lemtardh "El-Madjène après les reconstructions des maisons démolies par les bombardements aériens pendant quelques seize mois entre le début 1956 et le mois d'Avril 1957 pour faire entasser d'autres populations vidées de leurs villages originaux que sont les villages de Mezrarègue, Ouled Halla ex : Janet où s'était installé le génie militaire (El-Maïn), Thaourmith, Boufenzar, Aourir et Takrombalt du douar Djaâfra sans savoir à quelle date un autre ordre était donné à ces populations faites déplacées contre leur grès pour regagner leurs villages et leurs champs agricoles ?

Le Centre de regroupement de Bou El Bellout (Victor RENOU)

Novembre 1959 Par recoupement, nous connaissons l'explication de notre présence ici. En dehors de la construction de bâtiments pour...

timkardhit.hautetfort.com

Partager

Ami Humain

18 min ·

Oooh merci pour le partage de cette ancienne photographie archive.

Notre école très ancienne manque d'archives comme celle-là.

Et pourtant les écoles avaient des numéros matricules et une histoire quand même...

Les différends instituteurs qui étaient passés par là, les contingents d'élèves scolarisés par décades, les saisons hivernales, les vacances...

L’école de Bou El Bellout (Victor RENOU)

Avril 1960 Parmi la bande (de moutards), l'un d'eux a les cheveux roux et la frimousse criblée de « tâches de son ». Nous l'avons affublé du...

timkardhit.hautetfort.com

Partager

Ami Humain

21 min ·

Bonjour et merci pour le partage de cet article historique qui fait remonter certains souvenirs inspirateurs !

Comme la seule piste qui reliait dans les années 1930/40 Bordj Bou-Arréridj avec le Douar et Commune EL- MAÏN d'autrefois était coupée en 1956 du fait des événements du temps de la guerre d'Algérie croyant empêcher l'installation d'un nouveau poste militaire avancé français après que le premier avait quitté les lieux avec armes et bagages, une nouvelle garnison s'installe en ce lieu dit le 07 Avril 1957 et ouvre une autre piste sur Guenzet en faisant couper cette localité des Bibans à même de réduire les risques de réparer l'ancienne qui traversait une zone montagneuse et forestière pleine de maquis F.L.N/A.L.N.

Une autre piste s'ouvre sur Tamokra en 1961 et qui traverse la petit montagne forestière Adrar ou Maza menant vers Akbou.

L'ancienne piste historique fût réparée après le détachement d'El Main, petite kabylie de Bougaâ ex : La Fayette en 1964.

Messaoud HÉOUAÏNE à Bou El Bellout (Victor RENOU)

Juillet 1960 Une section de Génie vient de consolider la piste routière et entreprend la construction de ponts pour franchir les oueds. Des...

timkardhit.hautetfort.com

Partager

Ami Humain a partagé un lien.

32 min ·

Avril 1980 (Christian D’ÉSPENOUX) 1

Aux premières nouvelles, le mouvement de protestation s’est répandu dimanche, (20 avril 1980), à l'aube, comme une traînée de poudre, et les...

timkardhit.hautetfort.com

Partager

Partager cet article

Repost 0

commentaires