Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Liens

6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 16:50

Ami Humain

À l’instant ·

vidéo : ma chère vieille école - www.lagruere.info
www.lagruere.info › Les vidéos / Photos
22 déc. 2011 - 1952- 1954 Ecole publique d'El-Maïn (académie de Constantine), je ne me rappelle ... Site web : Notre chère vieille école publique d'El-Maïn.

www.lagruere.info

Il s'agit d'un site dans lequel , Jean -Marie RICHON, raconteur de pays , parle avec passion de son terroir , de la manière dont il le fait découvrir. il vous amène dans un voyage initiatique au coeur d'un territoire qu'il connaît bien , à la...

lagruere.info|Par Jean-Marie Richon

Partager

Commentaires

vendredi 23 décembre 2011 à 09h09, par AMAROUCHE

Bonjour !

Votre chère vieille école et ses valeurs, vous avez entièrement raison de le dire et de le redire à toutes celles et à tous ceux qui aiment l’évocation émotionnelle de tels souvenirs et encore plus en visionnant ce document qui veut dire long.

Car moi aussi pour enchaîner j’en garde beaucoup de souvenirs sur ma propre vieille école des années 1950 - 1960 à El-Maïn aussi bien que celle de mes propres enfants à B.B.A

1952- 1954 Ecole publique d’El-Maïn (académie de Constantine), je ne me rappelle même pas si nos instituteurs d’anton nous en avaient fait des photos de groupe ou pas ? Mais leurs noms, la distribution des jouets à la veille des vacances, les jeux et les promenades, si.

Ce sont de jeunes instituteurs civils…..A la veille de notre départ à l’école buissonnière au commencement de la guerre quelques parts avant l’occupation de notre école par les militaires la retransformant en caserne, je me rappelais de l’arrivée de nos deux instituteurs l’un muni d’une 4 cv et l’autre d’une 2 cv nouvellement acquises par eux….Nous avions été emerveillés nous les élèves de cette voiture 2cv qui balançait à cause des secousses lorsqu’elle arrive en roulant sur la piste située au Sud par dessus notre école. On dirait qu’elle danse.

Nos instituteurs étaient Monsieur et Madame Germaine notre première institutrice de la classe de 4ème, Messieurs, Rivalin, Calme et Forêt sans savoir le niveau d’instruction de mon père et grand père encore plus le nom de leurs instituteurs…..Que sont redevenus mes camarades et mes anciens instituteurs ? Je l’ignore.

Nous n’avions repris le chemin de l’école une partie de mes anciens camarades et moi même qu’en 1957 à l’école primaire de Beni-Hafed située à quelques 15 kms de notre localité El-Madjène faite déménagée par le capitaine Louis Audry sasns savoir la date précise et nous étions tombés entre les mains de Monsieur BENHALLA Lahlou un homme de très grande taille vêtu d’une chemise blanche bien propre et cravate portant sur sa tête bien faite, une chéchia rouge d’Istanbul. Nos avions fait nos études entre ses mains pendant quelques trois mois.

Au mois d’Avril 1957, un nouveau poste militaire s’installe après le premier à El-Maïn. Un nouvel ordre tombe pour retourner à nos villages respéctifs quelques habitants d’El-Maïn et une majorité de gens originaires d’El-Madjène. C’était alors une autre occasion de retourner à l’école vers le mois d’Octobre 1957 pour tomber entre les mains d’un instituteur soldat nommé Zerga mais dans un autre local commercial réaménagé, et être entre les mains de ce nouveau type affecté là sous les ordres du capitaine Georges Laurent de la 19 ème division d’infanterie, 4ème régiment de dragons, 4ème escadron SP 86 692 F.M Quand celui-ci part à laquille, c’était Monsieur Leroux qui le remplaçait l’année suivante 1957-1958. L’année suivante 1958-1959, c’était Monsieur Saïdi Abdelhamid 1958-1959 et ce dernier était de forte carrure nous faisant simultanément la classe et le sport que nous découvrions pour la première fois de notre vie. En 1960,d’autres locaux s’ouvrent pour accueillir le plus grand nombre d’élèves et inscrire même à l’école pour la première fois de leur vie les filles de nos villages à l’école privées d’études depuis 1830 si ce n’est avant à l’exception des cours coraniques dans les mosquées parce que les villages de Boufenzar,Taourmit, Aourir, Mezrarègue, Ouled Halla (Janet) et Takrombalt étaient vidés par les soldats de leurs habitants pour les faire déménager à El-Maïn redevenu un camp de concentration en quelques sortes…..Monsieur Naze Daniel prend la classe des jeunes filles et Monsieur Géry Tourney, Brilland, Dejuan, Hervé Boussard….ceux de nous les garçons. Des moniteurs de sport arrivent….Badji, Moulay, Saouli, Brakta Amar, Benmostepha, Chikhi, Perrin, Jean Pierre, Valembois vers 1960-1962. Que de souvenirs sans photos.

Ahmed Salah

Site web : Notre chère vieille école publique d’El-Maïn.

Partager cet article

Repost 0

commentaires