Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

Liens

3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 12:37
Bonjour de B.B.A à Issaad Guenzet que nous remercions du fond de nos coeurs pour ces précieux partages de trézs trés belles images qui mérite quand même un petit et humble geste de notre part dans ce même cadre de la célébration de la journée internationale de l'enfance.
Photo : Bonjour de B.B.A à Issaad Guenzet que nous remercions du fond de nos coeurs pour ces précieux partages de trézs trés belles images qui mérite quand même un petit et humble geste de notre part dans ce même cadre de la célébration de la journée internationale de l'enfance.
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 

 

Ma Nièce imene irfaa elle a 5 ans .a l'occasion de la journée mondial de l'enfant a guenzet ith yaala dans la wilaya de Setif. 1 juin 2013
Photo : Ma Nièce imene irfaa elle a 5 ans .a l'occasion de la journée mondial de l'enfant a guenzet ith yaala dans la wilaya de Setif. 1 juin 2013
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
Ma Nièce Imane Irfaa a la journée Mondial de l'enfant a guenzet
Photo : Ma Nièce Imane Irfaa a la journée Mondial de l'enfant a guenzet
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
la journée de l'enfant a guenzet 2013 organisé par L'association AZAR. ou ils ont choisi la misse kabyle de Guenzet entre 3 ans et 7 ans
Photo : la journée de l'enfant a guenzet 2013 organisé par L'association AZAR. ou ils ont choisi la misse kabyle de Guenzet entre 3 ans et 7 ans
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
Ma Nièce imene irfaa elle a 5 ans .a l'occasion de la journée mondial de l'enfant a guenzet. 1 juin 2013
Photo : Ma Nièce imene irfaa elle a 5 ans .a l'occasion de la journée mondial de l'enfant a guenzet. 1 juin 2013
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
les Enfants a la salle d'activité. Maison des jeunes de Guenzet
Photo : les Enfants a la salle d'activité. Maison des jeunes de Guenzet
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
Ma Nièce imene irfaa elle a 5 ans .a l'occasion de la journée mondial de l'enfant a guenzet. 1 juin 2013
Photo : Ma Nièce imene irfaa elle a 5 ans .a l'occasion de la journée mondial de l'enfant a guenzet. 1 juin 2013
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
Une Marche des enfants a guenzet . de La bibliothèque communal jusqu’à la maison des jeunes Mouloud Belouchet
Photo : Une Marche des enfants a guenzet . de La bibliothèque communal jusqu’à la maison des jeunes Mouloud Belouchet
  •  
    Vous aimez.
  •  
 
 
 
Repost 0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 15:45

   Bonjour chère équipe over-blog !

 

  Je vous autorise à afficher sur mon blog tout espace publicitaire ayant un lien avec la culture française notamment les matières ayant trait à l'histoire, la géographie et les charmantes anciennes photographies noir et blanc des scènes de vies civiles d'autrefois.

 

- Ecoles : camarades de classes, instituteurs

- Fontaines

- Epiceries

-Cafés maures

-Marchés hébdomadaires

-Les arbres

-Les pistes

-La poste

 

Et me conforme à vos instructions :

 

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur votre blog.

Pour plus d'informations, reportez-vous à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

Lien http://alas.blog.mongenie.com

Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 11:23

CULTURE : Ahmed Amarouche a partagé une photo de :

 

Reporters sans frontières / Reporters Without Borders / RSF.

 

Larbi Ahmed Salah Amarouche Ahmed Salah Amarouche Confidentialité et conditions d'utilisationhttp://www.Google.com/ Accueil - CNIL - Commission nationale de l'informatique et des libertéswww.cnil.fr/ Autorité de contrôle française en matière de protection des données personnelles. Elle dispense des informations tant sur des aspects pratiques (création de ... Avertissement : Mes pages sur facebook et mes blogs sont publiques comme je suis chercheur, je partage donc avec tout le monde sur mes listes, celles et ceux qui me formulent le rajout et aussi bien que celles et ceux à qui je fais des demandes moi-même une fois affiché(e)s leurs noms ou leurs professions à droite de mes pages par notre hébergeur le site social facebook. Les langues officielles de celles et de ceux-ci sont : le berbère, la langue arabe et le français. Ma ligne éditoriale s'ouvre avec tout le monde pacifiquement et avec modération sans distinctions de races ou de religions. Je partage, commente et recherche surtout les vieilles photographies d'autrefois, de naguère et de jadis avec n'importe qui sans le heurts des sensibilités de qui que ce soit. En conséquence si l'un(e) de vous n'est pas d'accord avec tout ça, c'est son droit le plus absolu. Il ou elle n'a qu'à supprimer mes pages sur ses listes d'amis virtuels. Sans pour autant vouloir vous dire que celles et que ceux que je connais ou qui me connaissent naturellement ne font plus parties de mes proches ou de mes ami(e)s dans le cadre du respect mutuel et de l'intérêt réciproque d'égal(e) à égal(e). Merci pour votre compréhension. Googlewww.google.com Search the world's information, including webpages, images, videos and more. Google has many special features to help you find exactly what you're looking for. Je n'aime plus · · Partager · il y a 2 minutes · Vous aimez. Ahmed Salah Amarouche Blogs et pages publics et publiques. il y a quelques secondes · J'aime Écrire un commentaire... Googlewww.google.com Search the world's information, including webpages, images, videos and more. Google has many special features to help you find exactly what you're looking for. Je n'aime plus · · Partager · il y a environ une minute · Vous aimez. Larbi Ahmed Salah Amarouche Je dégage toute responsabilité pour toute les utilisations frauduleuses, les caches, les mensonges et les censures démesurées. il y a quelques secondes · J'aime Savez-vous que des entreprises vendent à des Etats des technologies pour espionner les communications de leurs citoyens ? Quelles sont ces entreprises Ennemies d'Internet ? Quels pays mènent une politique de surveillance en ligne systématique avec de graves violations des droits de l'homme ? C'est le sujet de notre rapport annuel les Ennemis d'Internet Spécial Surveillance >> http://surveillance.rsf.org Savez-vous que des entreprises vendent à des Etats des technologies pour espionner les communications de leurs citoyens ? Quelles sont ces entreprises Ennemies ...Afficher la suite J'aime · · Partager · il y a 5 minutes ·

 

Je souscris entièrement à vos conditions générales d'utilisation et vous renseigne que tout ce que j'écris et publie m'appartient en propre ou est partagé avec mes relations strictement culturelles sans aucun intérêt politique, idéologique ou commercial.

 

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur votre blog.

Pour plus d'informations, reportez-vous à nos Conditions Générales d'Utilisation.

Repost 0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 15:32
dimanche 30 décembre 2012, a 15:10
Algérie (Kabylie) : " Terre d'Afrique du Nord."
 
  •  Géographie La Kabylie couvre plusieurs circonscriptions ou wilaya de l'Algérie : Tizi Ouzou et Béjaïa (Vgayet), la majeur partie de Bouira (Tubiret) et Bordj Bou Arreridj, et une partie des wilayas de Sétif, Boumerdes, Jijel et de M'Sila (Tamsilt). Suite à l'insurrection de 1871, la France coloniale décida de diviser cette province en deux : la Grande et la Petite Kabylie, également appelées Haute et Basse Kabylie. La Grande Kabylie va de Thenia jusqu'à Tigzirt. Elle représentait le territoire situé au nord du Djurdjura. Une petite portion de l'ancienne Province de Bougie. La Petite Kabylie se taillait s'étendait de Bouira en englobant le Djurdjura oriental, l'Akfadou jusqu'à Bougie et s'étendait d'Ouest en Est, et de la Méditerranée en passant par la vallée de la Soummam du Nord au Sud, soit plus de 500 km. Elle comprenait ainsi les confédérations des Bibans la et celle des Babors jusqu'à Collo. Trois grands massifs montagneux occupent la plus grande partie de la région : - Au Nord, la chaîne de la Kabylie maritime, culminant aux Aït Djennad (1278 m) - Au Sud, le Djurdjura, dominant la vallée de la Soummam, culminant au Lalla-Khadîdja (2308 m) - Entre les deux, le massif Agawa, le plus densément peuplé, avec 800 m d'altitude moyenne. C'est là où se trouve la plus grande ville de la Grande Kabylie, Tizi Ouzou. - Larbaa Nath Irathen (anciennement « Fort-National »), qui compte 28 000 habitants en 2001, est le centre urbain le plus élevé de la région. Population et langue La région est très densément peuplée. La population de Kabylie est estimée à plus de 5 millions. Un nombre important de Kabyles vit dans le reste du pays et à l'étranger (France et Europe). De langue kabyle, les Kabyles représentent le deuxième groupe berbérophone après les Chleuhs du Maroc.
    GéographieLa Kabylie couvre plusieurs circonscriptions ou wilaya de l'Algérie : Tizi Ouzou et Béjaïa (Vgayet), la majeur partie de Bouira (Tubiret) et Bordj Bou Arreridj, et une partie des wilayas de Sétif, Boumerdes, Jijel et de M'Sila (Tamsilt). Suite à l'insurrection de 1871, la France coloniale décida de diviser cette province en deux : la Grande et la Petite Kabylie, également appelées Haute et Basse Kabylie.La Grande Kabylie va de Thenia jusqu'à Tigzirt. Elle représentait le territoire situé au nord du Djurdjura. Une petite portion de l'ancienne Province de Bougie.La Petite Kabylie se taillait s'étendait de Bouira en englobant le Djurdjura oriental, l'Akfadou jusqu'à Bougie et s'étendait d'Ouest en Est, et de la Méditerranée en passant par la vallée de la Soummam du Nord au Sud, soit plus de 500 km. Elle comprenait ainsi les confédérations des Bibans la et celle des Babors jusqu'à Collo.Trois grands massifs montagneux occupent la plus grande partie de la région :- Au Nord, la chaîne de la Kabylie maritime, culminant aux Aït Djennad (1278 m)- Au Sud, le Djurdjura, dominant la vallée de la Soummam, culminant au Lalla-Khadîdja (2308 m)- Entre les deux, le massif Agawa, le plus densément peuplé, avec 800 m d'altitude moyenne. C'est là où se trouve la plus grande ville de la Grande Kabylie, Tizi Ouzou. - Larbaa Nath Irathen (anciennement « Fort-National »), qui compte 28 000 habitants en 2001, est le centre urbain le plus élevé de la région.Population et langueLa région est très densément peuplée. La population de Kabylie est estimée à plus de 5 millions. Un nombre important de Kabyles vit dans le reste du pays et à l'étranger (France et Europe).De langue kabyle, les Kabyles représentent le deuxième groupe berbérophone après les Chleuhs du Maroc.
    Je n'aime plus · · Partager · Il y a 5 minutes ·
     
    • Vous aimez.
    • Écrire un commentaire...
  •  Géographie Algérie (Kabylie) - Terre d'Afrique du Nord - Thaddarth "le village classé patrimoine mondial de l'UNESCO....Afficher la suite
    Géographie Algérie (Kabylie) - Terre d'Afrique du @[100000815428758:2048:Nord] - Thaddarth
    Je n'aime plus · · Partager · Il y a 5 minutes ·
     
    • Vous aimez.

    •  
      Bonjour !

      La Kabylie se divise en deux grandes régions sur sont le grande et la petite Kabylie.

      Toutefois, il y a d'autres subdivisions régionales :

      La Chaîne des Bibans au Sud de la nationale 5 et de l'Oued Sahel, Les Babors à L'Est de Bougie vers Sétif par Kerrata et le Massif du Guergour à l'Ouest de Bougaâ, ex : La Fayette.

      A l'extrême Nord de Bordj Bou-Arréridj se trouve bien sûr, le douar EL-MAÏN le plus isolé de l'Algérie en général et de toutes les Kabylies en particulier eu égard à sa situation géographique le faisant éloigné de partout où l'on veut le rejoindre par les trois routes d'accès par la première ville chef lieu de la wilaya de son rattachement citée ci-haut, Bougaâ du côté Est et Akbou par Tamokra à l'Ouest. Et certains cercles de ses propres enfants ne lèvent jamais leurs petits doigts pour réclamer la solution au problème de son manque flagrant des moyens de transports que favorisent la mentalité socio-culturelle dont l'option choisie reste celle de le faire fermer encore d'avantage que de l'ouvrir sur les autres autres régions Est-Ouest et Nord surtout, en dehors de leurs intérêts strictement personnels.
      ALGERIE, Terre d'Afrique: Aperçu géographique de la Kabylie
      algerieterredafrique.blogspot.com
dimanche 30 décembre 2012, a 09:18
Etat-Civil : " Conscience sur lieu de naissance."
 
 Bonjour !
En tout honneur et conscience, c'était sur cette terre Bien Public le Douar El-Maïn en tant qu'événement de l'histoire par devoir de mémoire mon véritable LIEU de NAISSANCE qui comme preuve de ma véritable identité doit être absolument pris en considération biométrique au siège administratif où se trouvent les registres de l'état-civil depuis 1983 comme référence. http://Bordj Bou Arreridj info Algériewww.bordj.info/ Forum de discussion sur cette ville de l'Est et sa région.
Bonjour ! En tout honneur et conscience, c'était sur cette terre Bien Public le Douar El-Maïn en tant qu'événement de l'histoire par devoir de mémoire mon véritable LIEU de NAISSANCE qui comme preuve de ma véritable identité doit être absolument pris en considération biométrique au siège administratif où se trouvent les registres de l'état-civil depuis 1983 comme référence. http://Bordj Bou Arreridj info Algériewww.bordj.info/Forum de discussion sur cette ville de l'Est et sa région.
Je n'aime plus · · Partager · il y a quelques secondes ·
 
  • Vous aimez.

  •  
  • Terres agricoles urbanisées : la défaite de la rasion

    Bordj Bou Arreridj info Algérie
    www.bordj.info
    Bordj Bou Arreridj info Algérie
    www.bordj.info
    Sur les cent quatre-vingt-sept mille hectares de terres agricoles à vocation vivrière que compte la wilaya de Bordj Bou- Arréridj, plus de six mille hectares
    Bonjour !

    Certains cercles gestionnaires du pouvoir cherchent toujours des parades pour camoufler et cafouiller leurs échecs.


    A lumière de tout ça ces gens là ont donc aidé le colonialisme disant qu'en 1830, les plaines de la Mitidja étaient des marécages mises en valeurs.

    Ajoutant à cette dose le fait d'introduire biomèriquement de fausses données d'état-civil sur les lieux de naissances de certains gens nés avant les années 1950 en certains endroits existant avant une institution collectivité locale née en 1964 seulement, par rapport à eux contrairement à d'autres camarades concitoyens qui bénéficient de l'avantage de l'harmonie de l'ensemble des papiers qu'ils se font délivrer en ces lieux dits.
    par ALditAS | 29 décembre 2012, 08:58

    repondre message

    Terres agricoles urbanisées : la défaite de la rasion

    Vous nous empoisonné la vie avec votre probléme d'état-civil au moment où le destin de l'Algérie se joue à pile ou face .

    par RACHID ENAYA | 29 décembre 2012, 15:35


    repondre message

    Terres agricoles urbanisées : la défaite de la rasion

    Les autorités locales ont bouffés toutes les terres
  • Ahmed Salah Amarouche Terres agricoles urbanisées : la défaite de la rasion

    Bonjour !

    Les empoisonneurs de la vie pardonnez-moi le terme, ce sont les gens comme vous qui gérez sans donner trop d'importance aux simples citoyens que vous croyez être des objets à votre merci
    .

    Pouvez-vous m'expliquer qui est-elle l'Algérie s'il vous plaît ?

    Si vous voulez que la vie nous soit belle et normale d'un côté comme de l'autre entre nous, cessez d'introduire des données d'avant la création d'une institution et restituez les registres de l'état-civil là où ils étaient au par avant.

    par ALditAS | 29 décembre 2012, 21:23

    repondre message
  •  
    Bonjour !

    Vous nous charmez avec vos larges sourires symboles de liberté, d'honneur et de dignité. Je suis berbère comme vous mais musulman d'inspiration confrérique par respect à mes aïeuls et à mon état-civil bousculé par la suppression arbitraire du nom géographique de notre lieu de naissance en 1963 ayant affecté notre identité malgré la rédaction officielle en langue française et par la suite en langue arabe des registres de l'état-civil de notre Douar El-Maïn original. Et cela ne veut absolument pas dire que je ne milite pas en faveur de la langue Amazigh pour qu'elle soit nationale et officielle tout autant que le français d'ailleurs aux côtés de la langue hégémonique arabe qui reprend la part du lion en tout et pour tout y compris dans les pensées de certains de nos frères concitoyens kabyles. Ce n'est qu'un humble point de vue personnel sans engagement dans un quelconque parti politique depuis 1999.
    Fierté d'être Amazigh ! ♥
    Photo : Fierté d'être Amazigh ! ♥

  • al.alawi.1934.free.fr/modules.php?name=Content&pa...pid=71
    13 oct. 2006 – Amarouche Lakhdar. Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en Algérie, au Maroc, ...
    Content
    al.alawi.1934.free.fr
    Zawiya Alawiyya
  •  
    Feu : Amarouche Lakhdar Mokkadam de la Tarika Alawia

    Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en Algérie, au Maroc, en Tunisie et au Proche-orient, il fallait que la confrérie possédât sa propre imprimerie, ce fut le 22 novembre 1924, que, par le truchement de son cousin ‘Abdalaqadir et de Salah Bendimred , il acheta une imprimerie. Auparavant, à Alger, l'hebdomadaire (Lissan ad-Din) fondé en Janvier 1923 par le Cheikh ne fit pas long feu et n'alla au-delà de 25 numéros, ce fut donc aussi pour combler cette lacune dans le domaine de l'impression que l'on acquit l'imprimerie. Ainsi le Maître eut le loisir de fonder un autre hebdomadaire (al-Balagh al-Jazaïri) en 1926.

    Amarouche Lakhdar de son vivant était le porte-parole du défunt Cheikh Al Alawi et Dirécteur de son journal al-Balagh al-Jazaïri de 1930 à le fin de sa vie le 23 Novembre 1954 à El-Maïn. Aprés le décès du Cheikh al-Alawi, Amarouche Lakhdar continua avec d'autres fuqaras a gerer l'imprimerie independament de la zawiyya mère de Mostaganem sous l'égide du nouveau maître (non reconnu par Amarouche), ils possédaient des actes établissant leurs droits. (Qu'Allah lui fasse miséricorde et lui accorde ses bienfaits et ses faveurs).


    Copyright © par Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawi - Lakhdar Armrouch
    La reproduction des pages de ce site est autorisée sans autorisation préalable
    à condition d'en mentionner la source et d'en fournir les liens correspondants.

    Publié le: 2006-10-13 (1631 lecture(s))
    [ Retour ]
    Lakhdar Armrouch
    Lakhdar Amarouche - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawi
    al.alawi.1934.free.fr/modules.php?name=Content&pa...pid=71
    13 oct. 2006 – Amarouche Lakhdar. Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en Algérie, au Maroc, ...
    Photo : Feu : Amarouche Lakhdar Mokkadam de la Tarika Alawia Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en Algérie, au Maroc, en Tunisie et au Proche-orient, il fallait que la confrérie possédât sa propre imprimerie, ce fut le 22 novembre 1924, que, par le truchement de son cousin ‘Abdalaqadir et de Salah Bendimred , il acheta une imprimerie. Auparavant, à Alger, l'hebdomadaire (Lissan ad-Din) fondé en Janvier 1923 par le Cheikh ne fit pas long feu et n'alla au-delà de 25 numéros, ce fut donc aussi pour combler cette lacune dans le domaine de l'impression que l'on acquit l'imprimerie. Ainsi le Maître eut le loisir de fonder un autre hebdomadaire (al-Balagh al-Jazaïri) en 1926. Amarouche Lakhdar de son vivant était le porte-parole du défunt Cheikh Al Alawi et Dirécteur de son journal al-Balagh al-Jazaïri de 1930 à le fin de sa vie le 23 Novembre 1954 à El-Maïn. Aprés le décès du Cheikh al-Alawi, Amarouche Lakhdar continua avec d'autres fuqaras a gerer l'imprimerie independament de la zawiyya mère de Mostaganem sous l'égide du nouveau maître (non reconnu par Amarouche), ils possédaient des actes établissant leurs droits. (Qu'Allah lui fasse miséricorde et lui accorde ses bienfaits et ses faveurs).Copyright © par Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawi - Lakhdar ArmrouchLa reproduction des pages de ce site est autorisée sans autorisation préalableà condition d'en mentionner la source et d'en fournir les liens correspondants.Publié le: 2006-10-13 (1631 lecture(s))[ Retour ] Lakhdar ArmrouchLakhdar Amarouche - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawial.alawi.1934.free.fr/modules.php?name=Content&pa...pid=7113 oct. 2006 – Amarouche Lakhdar. Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en Algérie, au Maroc, ...
  • Vous aimez.
  • Bonjour !

    C'est un très joli studio et montage de photos collectées artistiquement. Du fond de mon coeur, je regrette la guerre qui s'était faite et avait frappé foudroyeusement votre pays l'Irak terre natale de Haroun Rachid et emporté vos oeuvres d'art par les vols et les viols de votre musée. Merci pour ces précieux partages si jolis.
    Album sans titre (10 photos)
    Photo
    Photo
    Photo
    Photo
  • Vous aimez.
  • Écrire un commentaire...
  • Photo

  • Ahmed Salah Amarouche aime un lien.
    Bonjour !

    D'une lecture à l'autre nous aurons une culture du passé, du présent et du futur. Les enfants du primaire parmi les populations civiles penchées sur un côté comme sur l'autre, tout autant que celles se voulant être plus ou moins neutres dans des camps de concentrations dans quelles catégories les classe-t-on ? Les idéologies et les racismes linguistiques ont fait beaucoup de mal au pays de l'intérieur vers l'extérieur, de l'extérieur à l'intérieur et de l'intérieur à l'intérieur. L'Algérie de par sa position géographique et historique a les moyens de redevenir une très grande nation développée sur tout les plans mais la voilà prise en tenailles par des clans qui se disputent les avoirs et les pouvoirs au détriment de la majorité plus ou moins divisée sur fond d'un grand et vaste territoire. Des gens qui maitrisent parfaitement la langue française et qui sont contre la langue française. Que sont-ils redevenus les registres de l'état-civil rédigés autrefois en français après la loi sur l'utilisation de la langue arabe ? Normalement, un document se délivre en arabe à un usager citoyen demandeur d'une pièce dans le cadre de la mise en application de cette même loi ne devant pas être rétroactive jusqu'à toucher aux registres initialement rédigés en français par devoir de mémoire à l'historicité des évènements.
    etudescoloniales.canalblog.com
    les leaders algériens, leur relation avec la France et le monde (2) Oudainia KHALIL Partie 1 :...

  • 27 ألفا من كبار الناخبين يختارون اليوم نصف أعضاء مجلس الأمة
    ''الخيانة'' و''الشكارة'' وانقلابات ''الليل'' تحسم النتائج
    السبت 29 ديسمبر 2012
    الجزائر: محمد شراق
    http://www.elkhabar.com/ar/politique/316361.html
    Photo : ‎27 ألفا من كبار الناخبين يختارون اليوم نصف أعضاء مجلس الأمة''الخيانة'' و''الشكارة'' وانقلابات ''الليل'' تحسم النتائجالسبت 29 ديسمبر 2012 الجزائر: محمد شراقhttp://www.elkhabar.com/ar/politique/316361.html‎
  • Nos vrais voisins qui nous aiment et que nous aimions du fond de nos coeurs malgré que,  nous ne faisions plus partie d'une seule et même wilaya de Sétif comme avant !

  • Freha . Un village à Beni Ouartilane ( Sétif ) a ajouté une photo.
    Photo
    Je n'aime plus · · Partager · Il y a 43 minutes ·
  • Vous et 4 autres personnes aimez ça.
  • Larbi Ahmed Salah AmaroucheC'est une très belle photo souvenir ! Merci !

  • Guenzet raccordé au gaz naturel - Actualité - El Watan
    www.elwatan.com
    Guenzet raccordé au gaz naturel -
  • Ce commentaire a été supprimé.Vous pouvez Annuler cette action, la Signaler comme abusive ou Bloquer Omar. Vous pouvez également donner un avis à Omar.
  • Ahmed AmaroucheGuenzet était le douar d'Ikhélidjène redevenu commune en plein exercice en 1957 comme nous retenu sur la liste des communes de l'Algérie indépendante contrairement à la commune El Main puisque ses enfants savent mieux gérer le Bien Public étant qualifiés et compétents sur les affaires publiques jusqu'en 1983 et redevenir chef lieu de daïra dépendante d'une ancienne riche wilaya Setif comme El Kanitina ex : maison cantonnière, alors que notre cercle avait disparu et être créé dans le sillage du hissement de la daïra de Bordj Bou-Arréridj comme wilaya en 1984 au lieu même d'être restitué. Ce n'est donc pas la même chose du tout.
  • L'anti-thèse, la synthèse et la thèse de ceux qui se taisent. N'écriront et ne diront quelque chose que celles et ceux qui se font piquer par des punaises.
    Photo

  • Les jeunes âges chagreont-ils quelque chose en vieux usages ayant fait occulter l'état-civil de la commune El-Maïn créée en 1984 au lieu d'être restituée à l'ensemble de ses villages ?
    Photo
  • Vous aimez.

  • Y a Razika ! Ya Razika ! Se yikhe fime, ariyide ouliou !
    حجلة قداش تسحق من جام !!!
    Photo : ‎حجلة قداش تسحق من جام !!!‎
samedi 29 décembre 2012, a 14:10
Bordj Bou-Arréridj : " Les terres agricoles."
 

Augmenter policeDiminuer policeTexte seulement

Actualites

Terres agricoles urbanisées : la défaite de la raison

Sur les cent quatre-vingt-sept mille hectares de terres agricoles à vocation vivrière que compte la wilaya de Bordj Bou- Arréridj, plus de six mille hectares ont été détournés de leur vocation pour être urbanisés.
L'accélération du phénomène est spectaculaire et se poursuit à ce jour au niveau des trente-quatre communes y compris le chef-lieu de wilaya, qui subissent les assauts des entreprises, des immeubles et même des stations d'enrobage hautement polluantes. C'est un véritable délire ! L'extension urbaine au nord du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj ne repose sur aucune rationnalité. Alors que la logique voudrait que le développement urbain se fasse du côté sud de la cité en allant vers la wilaya de M'sila où les terres agricoles sont déclassées, tout comme le choix judicieux qui a été fait pour la nouvelle zone industrielle Mechta Fatima. Les agriculteurs des EAC (exploitations agricoles concessions et ceux des EAI (exploitations agricoles individuelles) souhaitent que les pouvoirs publics renoncent à leur vision étroite pour arrêter le massacre car les terres agricoles ne sont pas destinées à la construction d'immeubles et d'entrepôts. A moins que nos gouvernants aient de la suite dans les idées.

Layachi Salah Eddine

  • facebook.png
  • google.png
  • myspace.png
  • twitter.png

Répondre à cet article

Commentaires

2 Messages

Augmenter policeDiminuer policeTexte seulement

Actualites

Terres agricoles urbanisées : la défaite de la rasion

Sur les cent quatre-vingt-sept mille hectares de terres agricoles à vocation vivrière que compte la wilaya de Bordj Bou- Arréridj, plus de six mille hectares ont été détournés de leur vocation pour être urbanisés.
L'accélération du phénomène est spectaculaire et se poursuit à ce jour au niveau des trente-quatre communes y compris le chef-lieu de wilaya, qui subissent les assauts des entreprises, des immeubles et même des stations d'enrobage hautement polluantes. C'est un véritable délire ! L'extension urbaine au nord du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj ne repose sur aucune rationnalité. Alors que la logique voudrait que le développement urbain se fasse du côté sud de la cité en allant vers la wilaya de M'sila où les terres agricoles sont déclassées, tout comme le choix judicieux qui a été fait pour la nouvelle zone industrielle Mechta Fatima. Les agriculteurs des EAC (exploitations agricoles concessions et ceux des EAI (exploitations agricoles individuelles) souhaitent que les pouvoirs publics renoncent à leur vision étroite pour arrêter le massacre car les terres agricoles ne sont pas destinées à la construction d'immeubles et d'entrepôts. A moins que nos gouvernants aient de la suite dans les idées.

Layachi Salah Eddine

  • facebook.png
  • google.png
  • myspace.png
  • twitter.png

Répondre à cet article

Commentaires

2 Messages

  1. Terres agricoles urbanisées : la défaite de la rasion

    Bonjour !

    Certains cercles gestionnaires du pouvoir cherchent toujours des parades pour camoufler et cafouiller leurs échecs.

    A lumière de tout ça ces gens là ont donc aidé le colonialisme disant qu'en 1830, les plaines de la Mitidja étaient des marécages mises en valeurs.

    Ajoutant à cette dose le fait d'introduire biomèriquement de fausses données d'état-civil sur les lieux de naissances de certains gens nés avant les années 1950 en certains endroits existant avant une institution collectivité locale née en 1964 seulement, par rapport à eux contrairement à d'autres camarades concitoyens qui bénéficient de l'avantage de l'harmonie de l'ensemble des papiers qu'ils se font délivrer en ces lieux dits.

    par ALditAS | 29 décembre 2012, 08:58

    repondre message

Bonjour !
Site Web pour cette image

Houari Boumediene Le Modeste

encyclopedia.com
Dans un bilan comptable, il y a des opérations à l'ACTIF et au Passif qui consistent à équilibrer la balance. Notre indépendance nationale arrachée au prix de sacrifices suprêmes était mal partie quelques parts en 1962 avec ces divergences sur la légitimité du pouvoir et sur l'option à choisir pour l'édification du pays avec toutes leurs conséquences bonnes ou mauvaises sous un angle ou sous un autre. Au milieu de 1965 jusqu'à la presque fin de 1978, le pays était un grand chantier qui profite aux classes laborieuses mais ce n'est pas à une autre catégorie de gens ayant dans leurs têtes autres choses que ça socio-économiquement parlant. Aujourd'hui, c'est le renversement des choses économiquement parlant et même parfois politiquement avec le multipartisme né des années 1990 inspiré de la constitution du mois de Février 1989. Beaucoup de belles choses ce sont réalisées le tableau n'est tout blanc et ni n'est tout noir. Tout le monde ou presque sait ce qui s'était passé et se passe encore de nos jours comme injustices sociales sur fond de grandes autres réalisations. Les jeunes nés en 1980 et ceux de 1990, quels âges ont-ils maintenant ? Savent-ils quelque chose de la décennie 1970 ? Ce n'est qu'un humble point de vue personnel.
Photo : Bonjour ! Site Web pour cette imageHouari Boumediene Le Modesteencyclopedia.comDans un bilan comptable, il y a des opérations à l'ACTIF et au Passif qui consistent à équilibrer la balance. Notre indépendance nationale arrachée au prix de sacrifices suprêmes était mal partie quelques parts en 1962 avec ces divergences sur la légitimité du pouvoir et sur l'option à choisir pour l'édification du pays avec toutes leurs conséquences bonnes ou mauvaises sous un angle ou sous un autre. Au milieu de 1965 jusqu'à la presque fin de 1978, le pays était un grand chantier qui profite aux classes laborieuses mais ce n'est pas à une autre catégorie de gens ayant dans leurs têtes autres choses que ça socio-économiquement parlant. Aujourd'hui, c'est le renversement des choses économiquement parlant et même parfois politiquement avec le multipartisme né des années 1990 inspiré de la constitution du mois de Février 1989. Beaucoup de belles choses ce sont réalisées le tableau n'est tout blanc et ni n'est tout noir. Tout le monde ou presque sait ce qui s'était passé et se passe encore de nos jours comme injustices sociales sur fond de grandes autres réalisations. Les jeunes nés en 1980 et ceux de 1990, quels âges ont-ils maintenant ? Savent-ils quelque chose de la décennie 1970 ? Ce n'est qu'un humble point de vue personnel.

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur votre blog.

Pour plus d'informations, reportez-vous à nos Conditions Générales d'Utilisation....Fidèle et conscient aux conditions car ces articles sont les mienspris aux sources :

 

http://alas.blog.kazeo.com

Bordj Bou Arreridj info Algérie

www.bordj.info
  • Vous aimez.
Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 17:33
jeudi 27 décembre 2012, a 15:32
TOULOUSE carte postale de : " J'aime le français."
 
Merci beaucoup "J'aime le français" pour le partage de cette belle carte postale de la ville de Toulouse que je n'avais jamais un jour visité de ma vie. Peut être que l'occasion s'offre à moi par ce billet de vous demander de bien vouloir m'aider à retrouver les anciens soldats du contingent originaires de cette grande agglomération qui avaient passé leurs services militaires du temps de la guerre d'Algérie entre 1957 et 1962 ayant des photographies souvenirs de leurs séjours au poste avancé du Douar El-Maïn, redevenu siège d'une commune en plein exercice ayant à sa tête le maire Dekrouche Brahim, à partager avec nous comme vous le faites présentement avec cette belle image dont nous attendons d'autres.
Toulouse
Photo : Toulouse
J'aime · · Partager
Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 18:32

Hier mon douar siège natal : EL - MAIN. (ALAS)

alas.blog.kazeo.com/index.php?idblogp=329950 - En cache

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 21:41

Bonjour !

 

Répondant agréablement à la proposition de notre ami lecteur AMAR que je remercie, nous partageons donc ensemble la lecture de cet important article avec une sensation de plaisir immense.

 

 

26 Octobre 2012

l'Humanité des débats. Histoire

Mohand Saïd Lechani, 
un jaurésien dans l’Algérie coloniale

Mots clés : algérie, colonialisme,

Figure singulière du mouvement ouvrier en Algérie, 
Mohand Saïd Lechani fut l’un de ces instituteurs « indigènes » animés par la passion du progrès. Réformiste, féministe, pionnier des pédagogies nouvelles, il traversa le XXe siècle avec pour seul horizon l’émancipation de tous.

Il y a cent ans, un jeune berger des montagnes de Kabylie, devenu instituteur, embrassait l’idéal socialiste. Dans cette Algérie coloniale marquée par l’exclusion sociale et politique des indigènes, la lecture des articles de Jean Jaurès dans l’Humanité provoqua chez Mohand Saïd Lechani une révolution intérieure. La découverte des idées de progrès, de liberté, de justice sociale le poussa dès lors à s’engager, à la SFIO et à la Ligue des droits de l’homme. Né en 1893 à Aït Halli, dans l’actuelle commune d’Irjen, accrochée au massif du Djurdjura, Mohand Lechani est une figure singulière du mouvement ouvrier en Algérie. Sans doute son engagement s’est-il forgé, à l’orée du XXe siècle, dans le traumatisme encore à vif de la conquête coloniale et de la féroce répression qui répondit à l’insurrection de 1871.

Enfant, il fréquenta, contre l’avis de son père, partisan de la résistance culturelle, l’une des toutes premières écoles coloniales ouvertes en vertu de la « politique kabyle ». Il fut ensuite de ceux qui inaugurèrent la section indigène de l’école normale de Bouzareah. Nommé à dix-neuf ans instituteur dans la plaine de la Mitidja dominée par les grandes fermes coloniales, il s’y lia d’amitié avec l’orientaliste et linguiste Émile Laoust, spécialiste des parlers berbères d’Afrique du Nord, qui l’initia aux thèses de Jaurès. Très tôt, Lechani se confronta aux murs érigés par la société coloniale. S’il put passer, en 1915, le certificat d’aptitude pédagogique, fermé aux Algériens non naturalisés, ce fut à condition de rester dans le corps séparé des instituteurs indigènes. En 1919, fuyant ces discriminations, il rejoignit, au Maroc, Émile Laoust, dont il suivit l’enseignement à l’École supérieure de langue arabe et de dialectes berbères de Rabat. Sans cesser de militer : d’après le linguiste Salem Chaker, Lechani participa en 1920 au Congrès de Tours comme délégué d’Afrique du Nord, aux côtés de Charles-André Julien (1). Les deux hommes optèrent pour l’adhésion à la IIIe Internationale, jugée plus attentive aux questions coloniales. Mais Lechani prit, peu après, ses distances avec le mouvement communiste, pour emprunter la voie réformiste.

C’est surtout sur le terrain de l’éducation qu’il mena d’abord ses combats. En 1921, il participa à la fondation de la Voix des humbles, la revue des enseignants indigènes. « Alors que la majorité des indigènes étaient analphabètes, plongés dans le plus grand dénuement, il était convaincu que leur émancipation passait par l’éducation, remarque son petit-fils, Méziane Lechani. Comme Mouloud Feraoun ou Mouloud Mammeri, c’était un homme de progrès, un homme de la synthèse entre la culture berbère ancestrale et la culture moderne introduite par l’école. » Féministe dans l’âme, Lechani plaida aussi sans relâche pour la scolarisation des petites filles. Sur bien des terrains, il fut un pionnier. Militant de l’éducation nouvelle, il expérimenta ainsi, dès le début des années 1930, à Alger, les méthodes pédagogiques novatrices mises au point par Decroly, Piaget, Freinet.

Dans la colonie, les espoirs suscités chez les progressistes par le Front populaire furent vite douchés par la pusillanimité du projet Blum-Violette, qui prévoyait de n’accorder la pleine citoyenneté qu’à une infime minorité de sujets coloniaux.Lechani, lui, défendait l’élargissement de ce projet à tout le peuple. En 1938, l’enseignant participait, avec d’autres figures libérales algéroises, à la création du journal Alger républicain. La même année, il brossait, dans le bulletin du Syndicat des instituteurs, un tableau noir de la condition indigène : « Partout règne la faim ! Partout la misère est atroce ! Cette armée de pouilleux, de loqueteux, de va-nu-pieds (…), ces femmes, ces enfants, ces vieillards malheureux, qui ont faim, ces fouilleurs de poubelles, ces habitants des bidonvilles, ne les voit-on donc pas ? »

Dès lors, dans son combat contre l’administration coloniale vichyssoise, dans son travail, dans les fonctions électives qu’il occupa après-guerre, Mohand Lechani n’eut de cesse de défendre la cause des siens. À la Libération, il fut élu conseiller général du canton de Fort-National, avant d’être désigné membre de l’Assemblée financière algérienne, puis membre de la Commission supérieure des réformes musulmanes, créée par le gouverneur Chataigneau. En 1947, il fut élu à l’assemblée de l’Union française sous l’étiquette socialiste. Tout au long de son mandat, il plaida sans relâche pour la fusion des enseignements et l’école unique pour tous, sans distinction d’origine ou de religion. Il remporta en 1949 ce long combat contre l’apartheid scolaire.

Las, sa passion réformatrice se heurta à l’intransigeance et aux impasses d’un système colonial condamné. Un an à peine après le début de l’insurrection, Lechani, révolté par la violence de la répression, démissionna de tous ses mandats. Comme 61 autres élus algériens, il répondit ainsi à l’appel du FLN. Il resta toutefois proche de socialistes acquis à la cause anticoloniale, comme Alain Savary, Charles-André Julien, Robert Verdier.

Lechani rejoignit Rabat où il participa à la mission du GPRA chargée des questions d’information et d’éducation. Il revint en Algérie en 1962, pour y rester jusqu’à sa mort, en 1985. Dans la jeune Algérie indépendante, il participa comme conseiller pédagogique à l’élaboration du programme d’alphabétisation et de formation des maîtres. Sollicité par Ben Bella pour occuper de hautes fonctions, il préféra la discrétion. Peut-être aussi sentait-il déjà se creuser l’abîme entre ses idéaux et le futur système éducatif algérien, livré à l’arabisation forcée. « L’Algérie est maintenant indépendante. La souveraineté nationale reconquise. L’appareil colonialiste détruit. Mais ce n’est pas tout de détruire. Il faut reconstruire, écrivait-il à l’été 1962 en développant sa vision d’une Algérie moderne, laïque, démocratique et multiculturelle. (…) L’enseignement sera assuré par l’État. Ce service public est si important que l’État ne peut l’abandonner aux religions ». Toujours la passion de la modernité et cet horizon de l’émancipation des siens…

 

(1) Hommes et femmes de Kabylie. Dictionnaire biographique, historique et culturel, tome I, Salem Chaker (dir.), Edisud, Aix-en-Provence, 2001.

Rosa Moussaoui

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 07:45
  1. Culturelle hors 6 thème : Bonjour !

    - Opposition & objection à la main mise sur les registres de l'état-civil du douar EL-MAÏN par la COMMUNE mère de fait accompli DJAÂFRA et notamment sur les flagrantes contradictions entre les lieux de naissances et son CACHET en tant que superstructure coiffant les nouvelles communes dont nous reconnaissons la loi sur leur créations en 1984 et contestons la p
    rocédure qui avait été faite de causes à effets.

    - Tout document délivré pour nos parents et nous mêmes dont le lieu de naissance porté dessus est EL-MÄIN sous-entendu village n'est rien d'autre que du faux et de l'usage du faux.

    - Tout extrait sur les registres des actes de naissances dont le cachet est en flagrante contradiction avec le lieu de naissance EL-MAÏN fait partie d'un trafic d'influence socio-politique et culturelle que nous dénonçons solennellement.

    - Tout acte numérisé à la commune mère et cacheté par elle-même DJAÂFRA n'est rien d'autre qu'une simple photocopie pour nous la génération née au DOUAR EL-MAÏN - Commune Mixte des Bibans - Canton judiciaire de Mansourah - Arrondissement de Sétif - Département de Constantine née avant sa propre création entre 1964 - 1967.

    - Toute personne investie d'un pouvoir ou non qui parle en notre nom et place ne tenant pas compte de ces réalités identitaires que constitue la mémoire de nos aïeuls, de nos parents et de nous mêmes encore vivants sur cette terre, ne représente qu'elle-même.

    Etant nés au douar El-Maïn, nous revendiquons notre droit au cachet de la COMMUNE EL-MAÏN puisqu'il ne contredit pas notre lieu de naissance ex : DOUAR EL-MAÏN porté sur les extraits des registres de l'état-civil de ce lieu dit géographique et historique même s'il s'agit d'une simple sous-structure et continuons à le refuser même si c'est le cachet de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj ou de la capitale Alger qui valide de tels documents et qui contredit notre lieu de naissance réél tel que porté sur ces dits Registre
    Aller à : Navigation, rechercher
    Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

    Sur les autres projets Wikimedia :

    registre, sur le Wiktionnaire

    Le mot registre peut avoir deux significations principales. Il peut être employé au sens de mémoire, on retrouve alors l'origine du verbe enregistrer en informatique (en-registrer). Il peut également être employé au sens de catégorie.
    Sommaire

    1 Dans le sens de mémoire
    1.1 En informatique
    2 Dans le sens de catégorie
    3 En technologie

    Dans le sens de mémoire

    Registre, en administration : un livre dans lequel sont inscrites des informations administratives.

    Registre (ou bascule), en électronique : une case mémoire.

    Registre, en cancérologie : un recueil d'informations (appelé plus précisément registre des cancers ou registre des tumeurs) sur l'occurrence géographique et temporelle d'un type de cancer ou de tous les cancers.

    En informatique

    Voir aussi Registre_à_décalage.
    Un registre de processeur est une mémoire très réduite et très rapide au sein d'un processeur.
    Dans le domaine des réseaux et sur Internet :
    un registre de métadonnées est une organisation qui définit les métadonnées utilisables pour le partage de ressources Web entre les partenaires et les parties prenantes de programmes transversaux complexes ;
    sur Internet, un registre de noms de domaine gère les domaines du Domain Name System, par exemple un domaine de premier niveau ;
    un registre Internet régional (RIR) est une organisation qui distribue les adresses IP ;

    Note : un registrar (qui n'est pas du tout la même chose qu'un registre) est une organisation permettant le dépôt de noms de domaine Internet.

    Le registre Windows ou la base de registre de Microsoft Windows, est une base de données des configurations du système d'exploitation et des logiciels installés.

    Dans le sens de catégorie

    Registre dans les Beaux-Arts : un ensemble de motifs sur un même niveau horizontal, dans une sculpture ou une œuvre peinte.
    Registre, en musique : un ensemble de sons accessibles à un instrument ou à un un chanteur. Peut aussi désigner un dispositif mécanique propre aux orgues et clavecins, destinés à varier le timbre des sons émis.
    Registre ou niveau, en linguistique : un niveau d'usage d'une catégorie linguistique, susceptible de varier entre le soigné et le relâché.
    Registre ou tonalité, en littérature.

    En technologie

    Registre : système de plaques permettant de régler le tirage d'un four ou d'une cheminée

    Catégorie :

    Homonymie

    Nous respectons la démarche contraire de celles et de ceux parmi notre génération qui voudront solliciter des documents portant une telle contradiction sur leur propre lieu de naissance El-Maïn que cachète la commune mère Djaâfra ex : Merdj Medjana - El-Khadra sans en être d'accord avec EUX.

    Signé ! Larbi dit Ahmed Salah AMAROUCHE respectueux des législations et des lois de la République Algérienne Démocratique et Populaire, mais toujours opposant à certaines procédures fallacieuses.
     J’aime · · Partager
     
     
  2. Feu le regretté défunt AMAROUCHE Lakhdar ben Kassa n'était ni journaliste, ni propriétaire terrien, ni gestionnaire d'un fabrique industrielle.

    Il gérait seulement avec sa ferveur religieuse de tendance confrérique un hebdomadaire religieu...Afficher la suite
    Photo : Feu le regretté défunt AMAROUCHE Lakhdar ben Kassa n'était ni journaliste, ni propriétaire terrien, ni gestionnaire d'un fabrique industrielle. Il gérait seulement avec sa ferveur religieuse de tendance confrérique un hebdomadaire religieux que lui avait confié son maître spirituel dont il défendait sa ligne éditoriale et pour se faire, il passe comme tous les autres d'ailleurs du champ médiatique européens et indigènes de son temps au service de censure du gouverneur général à Alger où il habite lui-même à cause de ça, pour faire valider les tirages d'articles du lendemain. Il n'avait de son vivant, qu'une part de maison d'habitation dans l'indivision aujourd'hui en ruines par la faute de ses héritiers qui le font tuer pour la deuxième si ce n'est pour la troisième fois encadrant ainsi les critiques que lui adressent ses détracteurs jaloux, haineux, méprisants et hautement violents. Oui il se vêtissait très très bien à la musulmane étant un type se voulant être religieux pour symboliser un peu ses actions eu égard aussi à son âge avancé étant né en 1891. Oui il avait un numéro de licence de taxi El-Maïn - Alger délivrée peut être à la sous-préfécture de Sétif ou à la préfecture de Constantine après l'aval des autorités de l'époque peut être par le caïd du douar, le commissaire de la commune mixte des Bibans par héritage de la pension d'ascendants accordée à ses défunts parents Kassa dit Belkacem et Madame veuve Benkherfellah Aziza bent Tahar à la suite de la disparition de leur jeune fils Larbi qui était son frère mort au combat l'arme à la main le Vendredi 04 Octobre 1918 lors de la grande guerre de 1914-1918 pour le compte de la France puissance administrante de l'Algérie contre l'Allemagne à cause d'un litige frontalier l'Alsace et la Lorraine, par reconversion en titre de circulation automobile sur routes et pistes d'Algérie. Il avait aussi une première voiture automobile dans les années 1930-1940 achetée par traites. Il n'avait aucune formation politique pour faire barrage à l'idée d'indépendance de l'Algérie ou à la revendiquer encore c'est vrai peut être. Il n'occupait qu'un petit appartement à la Casbah d'Alger comme simple locataire. Il avait aidé beaucoup de gens à obtenir l'autorisation de partir travailler en France ou à partir facilement aux lieux saints de l'Islam en des moments les plus difficiles liés à la deuxième guerre mondiale 1934-1945 surtout, dont la plus part des témoins ne sont plus de ce monde maintenant. Les autres encore vivants nient ou ne se rappellent plus de tout ça peut être. Il n'avait jamais jeté quelqun(e) en prison jusqu'à preuve du contraire. Il mourait le 23 Novembre 1954 d'une crise cardiaque après la prière d'El açr étant douloureusement atteint par la disparition de son fil Kassa dit le Belkacem le 26 Octobre 1954 lui laissant une veuve et un orphelin à charge sur fond du commencement de la diminution de ses avoirs et de ses avoirs s'il en avait d'ailleurs. Lakhdar Amarouche - Les Amis du Cheikh Ahmed al-Alawi al.alawi.1934.free.fr/modules.php?name=Content&pa...pid=71 Amarouche Lakhdar. Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en Algérie, au Maroc, en Tunisie et au ... Les Pages Maghreb - HERITIERS AMAROUCHE LAKHDAR - Les ... www.lespagesmaghreb.com/.../... Inscrivez la ! HERITIERS AMAROUCHE LAKHDAR. HERITIERS AMAROUCHE LAKHDAR. 34 RUE ABDELKADER Alger Sept Merveilles, Alger (16), Algérie ... Monsieur AMAROUCHE Lakhdar ben Kassa dit Belkacem 1891 ... www.flickr.com/photos/10418133@N05/3122285963/ 2 déc. 2006 – Bonsoir ! Comme disait feu le pète Victor HUGO : " les cimetières sont pleins de gens irremplçables." Feu : AMAROUCHE Lakhdar Dirécteur d'El Balagh El Djézaïri ... alditas-blog.org.over-blog.org/article-feu-amarouche-lakhdar-directe... 5 mars 2011 – Bonjour !Je vous propose cette photo souvenir du défunt AMAROUCHE Lakhdar dirécteur gérant d'El Balagh El Djézaïri - 7, rue de Lorraine ... Pensées à feu : " AMAROUCHE Lakhdar ben Kassa." - Jadis EL ... alditas-blog.org.over-blog.org/article-pensees-a-feu-amarouche-lakh... 23 nov. 2010 – Bonjour !Je vous propose la lecture ci-dessous :Pour que le Cheikh al-Alawi fut omniprésent, que ses idées fussent connues simultanément en ... Pensées à feu : " AMAROUCHE Lakhdar ben Kassa." (ALAS) alas.blog.kazeo.com/index/p/2009/12/index.php?idblogp=787984 Amarouche Lakhdar de son vivant était le porte-parole du défunt Cheikh Al Alawi et Dirécteur de son journal al-Balagh al-Jazaïri de 1930 à le fin de sa vie le 23 ...
    • Vous aimez.
     
     
  3. Qui vous avait dit : " Les Benhalla ne sont pas des hommes et qui leur avait fait tant de mal ? "


    Feu BENHALLA Ali était capitaine de l'A.L.N tombé au champ d'honneur l'arme à la main pendant la guerre d'Algérie.

    S'agissant de la gestio...Afficher la suite
    Photo : Qui vous avait dit : " Les Benhalla ne sont pas des hommes et qui leur avait fait tant de mal ? " Feu BENHALLA Ali était capitaine de l'A.L.N tombé au champ d'honneur l'arme à la main pendant la guerre d'Algérie. S'agissant de la gestion publique, en dehors de notre beau et grand pays l'Algérie qui redevient indépendant en recouvrant son identité, notre joli drapeau national qui flotte, le développement dans beaucoup de choses et le renversement de l'ordre des choses dans d'autres jusqu'à ce qu'une localité historique disposant de toutes les structures de bonnes conditions de vie redevenir sous-structure organique et un autre endroit préfabriqué de toutes pièces se faire hisser au rang de superstructure, nous fait voir les réalités amères que nous vivons encore psychologiquement, profondément déplorable et regrettable.
     
     
  4. Il faut toujours aimer que détester. Mais la question qui se pose : c'est quoi aimer et comment, pourquoi et quand ?

    J'aime même mes adversaires et encore plus mes ennemis car quelque part, ils me donnent de l'inspiration.

    Ils ont raison...Afficher la suite
    Photo : Il faut toujours aimer que détester. Mais la question qui se pose : c'est quoi aimer et comment, pourquoi et quand ? J'aime même mes adversaires et encore plus mes ennemis car quelque part, ils me donnent de l'inspiration. Ils ont raison d'un côté comme de l'autre à prendre position. Ce ne sont pas celles et ceux-là qui nous font tant de mal. Ce sont plutôt les hautes trahisons. La route à sens unique, ce n'esyt pas bon. Front de libération nationale (Algérie) - Wikipédia fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_libération_nationale_(Algérie) Le FLN et sa branche armée, l'Armée de libération nationale (ALN), commencent alors une lutte contre les Français. Par la suite, le mouvement s'organise et, ... Amirouche Aït Hamouda - Wikipédia fr.wikipedia.org/wiki/Amirouche_Aït_Hamouda Plus tard, élevé au grade de Commandant, il deviendra le responsable FLN de la ... dans la vallée de la Soummam et Amirouche a noué, par courriers spéciaux, ... la première fois, une vision globale de l'action de l'ALN dans toute l'Algérie. Un chef… un très grand chef ! Si Mohamed Bounaâma, Chef de la ... www.liberte-algerie.com/.../un-chef-un-tres-grand-chef-si-mohamed-... 7 août 2012 – À la fin de l'année 1956, le FLN/ALN s'impose définitivement .... autre ville. à titre d'exemple, le courrier émis par le PC de la wilaya et destiné à ... organisation FLN guerredalgerie.pagesperso-orange.fr/organisation_FLN.htm Le F.L.N. en n'hésitant pas à user des moyens extrêmes de la terreur, ... militaire; recrutement; liaisons, courrier et presse; rapports entre éléments tactiques et ... de l'A.L.N.; l'autre chargé de la sécurité et des communications du F.L.N.-A.L.N., ...
     
     
  5. Une prise de conscience doit être prise sur l'importance de la transmission des mémorables souvenirs à la jeunesse pour que nul(le) n'oublie ce qui s'était passé dans tout et pour tout sans aucune forme de censure pour motif de culture au présent pouvant nous redéfinir un certain profil approximatif sur le futur.
    Photo : Une prise de conscience doit être prise sur l'importance de la transmission des mémorables souvenirs à la jeunesse pour que nul(le) n'oublie ce qui s'était passé dans tout et pour tout sans aucune forme de censure pour motif de culture au présent pouvant nous redéfinir un certain profil approximatif sur le futur.
    • Aissam Madagh et Omar Boumesbah aiment ça.
    • Mahmoud Ba Da Larbi mebla adlis am agdud mebla idles. Da Larbi sans un livre serait pareil à un peuple sans culture.
    • Commune El-Maïn Commune El-Maïn Savah l'khire à Mahmoud nagh, vou sthare yetsse kitire, a vou layoune tire, ake yefk Rabi oudhe maouène waftire pour garder de ssus de bons souvenirs pour construire au présent de tes prpopres mains ton avenir. Le livre seul nous délivre. L'identité porte une catégorie et un cachet. Un dictionnaire sans exemples comme études de cas est un simple squelette. C'est pour ne rien savoir et garder le pouvoir qu'ils nous refusent la culture dans le sens universel du terme.
Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:30

   Bonjour !

 

  Quand il faut faire des comptes, il s'agit d'opérer très sérieusement.

 

  Alors appelons les choses par leurs NOMS d'une façon harmonieuse et homogène pour que personne historico-géographiquement ne se gêne.

 

  Malheureusement les archives sont rares et de nombreux témoins ne sont plus de ce monde maintenant.

 

  Méziane Awghlis dit TAHRAT Abderrahmane originaire de la COMMUNE historique EL- MAÏN était un martyr de la révolution mais tombé au champ d'honneur en 1958 du côté de Bordj Zemmourah avec le grade de lieutenant.

 

 En conséquence,  la plaque commémorative érigée en son nom à Bordj Bou-Arréridj doit normalement être réctifiée pour que chacun(e) ait son dû.

 

 

 Larbi Ahmed Salah Amarouche Bonjour ! Oum Imane a partagé une photo de أنا صحفي ، إذاً أنا موجود. قرار الجزائر الامس مع كليتون 1-لن يدخل جندي جزائري واحد إلى الأراضي المالية 2- لن يطَأ جندي فرنسي ولا أمريكي واحد شبر من أرض الجزائر 3- لن تحلق طائرة عسكرية واحدة أمريكية بطيار أو بدونه في الأجواء الجزائرية كل ما ستفعله الجزائر إستعمال نفوذها و الضغط دبلوماسيا على الطوارق قرار الجزائر الامس مع كليتون 1-لن يدخل جندي جزائري واحد إلى الأراضي المالية 2- لن يطَأ جندي فرنسي ولا أمريكي واحد شبر من أرض الجزائر 3- لن تحلق طائرة عسكرية واحدة أمريكية بطيار أو بدونه في الأجواء الجزائرية كل ما ستفعله الجزائر إستعمال نفوذها و الضغط دبلوماسيا على الطوارق Je n'aime plus · · Partager · il y a 10 heures · Vous aimez. Commune El-Maïn Commune El-Maïn Une décision salutaire si c'est le cas...1 - Aucun seul soldat algérien ne pénètre sur le sol malien. 2 - Aucun seul soldat français ou américain ne se posera sur le sol algérien. 3 - Aucun avion américain ne passe par l'espace aérien algérien. Toute chose que fera l'Algérie ne se décidera que par ses propres applications en ce qui concerne les pressions sur les touaregs. Et si cette stratègie s'approfondie aux registres de l'état-civil de leurs communes d'origines pour s'informatiser registre par registre ancien ou nouveau chez elles ce n'est pas encore mieux de façon à ce que les fruits de l'indépendance nationale profitent à toutes celles et à tous ceux qui avaient souffert de la guerre et de ses conséquences les misères ? Et si chaque extrait des registres des actes de de naissances y compris le S 12 indiquant un lieu géographique donné datant des années d'avant 1963 se conforme pour sa validation par le cachet rond qui porte le même nom officiellement ce n'est pas encore plus légal et légitime. Essayons d'appeler courageusement les choses par leurs noms en dehors des clivages politiques, des cambinaisons de complots politico-informatiques et des légitimations locales illégales au niveau de l'Algérie profonde. Il y a 5 minutes · Je n'aime plus · 1
Larbi Ahmed Salah AmaroucheBonjour !Oum Imane a partagé une photo de أنا صحفي ، إذاً أنا موجود.قرار الجزائر الامس مع كليتون 1-لن يدخل جندي جزائري واحد إلى الأراضي المالية 2- لن يطَأ جندي فرنسي ولا أمريكي واحد شبر من أرض الجزائر 3- لن تحلق طائرة عسكرية واحدة أمريكية بطيار أو بدونه في الأجواء الجزائرية كل ما ستفعله الجزائر إستعمال نفوذها و الضغط دبلوماسيا على الطوارققرار الجزائر الامس مع كليتون1-لن يدخل جندي جزائري واحد إلى الأراضي المالية2- لن يطَأ جندي فرنسي ولا أمريكي واحد شبر من أرض الجزائر3- لن تحلق طائرة عسكرية واحدة أمريكية بطيار أو بدونه في الأجواء الجزائريةكل ما ستفعله الجزائر إستعمال نفوذها و الضغط دبلوماسيا على الطوارقJe n'aime plus · · Partager · il y a 10 heures ·Vous aimez.Commune El-Maïn Commune El-Maïn Une décision salutaire si c'est le cas...1 - Aucun seul soldat algérien ne pénètre sur le sol malien. 2 - Aucun seul soldat français ou américain ne se posera sur le sol algérien. 3 - Aucun avion américain ne passe par l'espace aérien algérien. Toute chose que fera l'Algérie ne se décidera que par ses propres applications en ce qui concerne les pressions sur les touaregs. Et si cette stratègie s'approfondie aux registres de l'état-civil de leurs communes d'origines pour s'informatiser registre par registre ancien ou nouveau chez elles ce n'est pas encore mieux de façon à ce que les fruits de l'indépendance nationale profitent à toutes celles et à tous ceux qui avaient souffert de la guerre et de ses conséquences les misères ? Et si chaque extrait des registres des actes de de naissances y compris le S 12 indiquant un lieu géographique donné datant des années d'avant 1963 se conforme pour sa validation par le cachet rond qui porte le même nom officiellement ce n'est pas encore plus légal et légitime. Essayons d'appeler courageusement les choses par leurs noms en dehors des clivages politiques, des cambinaisons de complots politico-informatiques et des légitimations locales illégales au niveau de l'Algérie profonde.Il y a 5 minutes · Je n'aime plus · 1

J'aime · · Partager · il y a environ une minute ·

 

 

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur votre blog.

Pour plus d'informations, reportez-vous à nos Conditions Générales d'Utilisation.

 

Lues et approuvées en tout honneur et conscience car c'est moi-même la même personne qui persiste et signe les choses qui me tiennent à coeur à défaut de faire autre chose pour peser lourdement sur l'échiquier de façon à dénoncer les abus et les injustices de toutes sortes y compris de celles des censeurs et des menteurs.

 

 

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 07:41
  1. Commune El-Maïn Commune El-Maïn
    Chaque armée a ses stratèges qui réfléchissent, qui travaillent à la recherche de meilleures méthodes pour affaiblir ses ennemis.

    Et la stratégie, c'est la manière d'élaborer méthodiquement des plans d'ensem
    ble en vue de porter des coups les plus durs à son ennemi.

    L'A.L.N n'avait ni stratèges, ni stratégie déterminée mais des approches ou des méthodes pour déceler les failles chez l'ennemi, le rendre vulnérable et le frapper au moment où il s'attend le moins. Il s'agit de tendre des embuscades, de faire des attentats, de tendre des pièges, de placer des bombes et des mines au passage des convois militaires, de harcèlements de postes militaires avancés, etc....Il s'agit aussi de méthodes de la guérilla, que ce soit au niveau de zones urbaines ou des maquis.

    La guerre d'Indochine est un exemple pour le F.L.N/A.L.N et une leçon pour l'armée française.

    Mais comme dit le proverbe, pour évoluer, il faut savoir évaluer. Il s'agit pour la révolution algérienne de tirer les leçons des deux premières années de la guerre 1954-1956 en décidant de tenir un congrès pour définir une nouvelle stratégie adaptée à la nouvelle situation du conflit en rectifiant surtout les fautes ou les erreurs commises au passage.

    Ce congrès avait été tenu au lieu dit Ifri dans la région de l'Oued Soummam tout près de la ville d'Akbou par dessus lequel se trouvait le P.C du défunt si Amirouche Allah i rahmouwe ou yare hame koul chouhadas....Athire hame Rabi....Que Dieu agrée son âme.
    Chaque armée a ses stratèges qui réfléchissent, qui travaillent à la recherche de meilleures méthodes pour affaiblir ses ennemis.

    Et la stratégie, c'est la manière d'élaborer méthodiquement des plans d'ensemble en vue de porter des coups
    les plus durs à son ennemi.

    L'A.L.N n'avait ni stratèges, ni stratégie déterminée mais des approches ou des méthodes pour déceler les failles chez l'ennemi, le rendre vulnérable et le frapper au moment où il s'attend le moins. Il s'agit de tendre des embuscades, de faire des attentats, de tendre des pièges, de placer des bombes et des mines au passage des convois militaires, de harcèlements de postes militaires avancés, etc....Il s'agit aussi de méthodes de la guérilla, que ce soit au niveau de zones urbaines ou des maquis.

    La guerre d'Indochine est un exemple pour le F.L.N/A.L.N et une leçon pour l'armée française.

    Mais comme dit le proverbe, pour évoluer, il faut savoir évaluer. Il s'agit pour la révolution algérienne de tirer les leçons des deux premières années de la guerre 1954-1956 en décidant de tenir un congrès pour définir une nouvelle stratégie adaptée à la nouvelle situation du conflit en rectifiant surtout les fautes ou les erreurs commises au passage.

    Ce congrès avait été tenu au lieu dit Ifri dans la région de l'Oued Soummam tout près de la ville d'Akbou par dessus lequel se trouvait le P.C du défunt si Amirouche Allah i rahmouwe ou yare hame koul chouhadas....Athire hame Rabi....Que Dieu agrée son âme.
    Photo : Chaque armée a ses stratèges qui réfléchissent, qui travaillent à la recherche de meilleures méthodes pour affaiblir ses ennemis. Et la stratégie, c'est la manière d'élaborer méthodiquement des plans d'ensemble en vue de porter des coups les plus durs à son ennemi. L'A.L.N n'avait ni stratèges, ni stratégie déterminée mais des approches ou des méthodes pour déceler les failles chez l'ennemi, le rendre vulnérable et le frapper au moment où il s'attend le moins. Il s'agit de tendre des embuscades, de faire des attentats, de tendre des pièges, de placer des bombes et des mines au passage des convois militaires, de harcèlements de postes militaires avancés, etc....Il s'agit aussi de méthodes de la guérilla, que ce soit au niveau de zones urbaines ou des maquis. La guerre d'Indochine est un exemple pour le F.L.N/A.L.N et une leçon pour l'armée française. Mais comme dit le proverbe, pour évoluer, il faut savoir évaluer. Il s'agit pour la révolution algérienne de tirer les leçons des deux premières années de la guerre 1954-1956 en décidant de tenir un congrès pour définir une nouvelle stratégie adaptée à la nouvelle situation du conflit en rectifiant surtout les fautes ou les erreurs commises au passage. Ce congrès avait été tenu au lieu dit Ifri dans la région de l'Oued Soummam tout près de la ville d'Akbou par dessus lequel se trouvait le P.C du défunt si Amirouche Allah i rahmouwe ou yare hame koul chouhadas....Athire hame Rabi....Que Dieu agrée son âme.
     J’aime · · Partager
     
     
  2. Commune El-Maïn Commune El-Maïn
    Le site in revendicatif sur le découpage du douar El-Maïn observé du 22 au 28 Avril 1982 n'était pas tombé spontanément du ciel.

    Il y avait bien une préparation de longues années de réclamations au par avant en utilisant tous les moyens légaux.

    Voici un exemple comme étude de cas tiré d'une coupure de presse dont on regrette le manque de date et du numéro de parution de l'article.
    Le site in revendicatif sur le découpage du douar El-Maïn observé du 22 au 28 Avril 1982 n'était pas tombé spontanément du ciel.

    Il y avait bien une préparation de longues années de réclamations au par avant en utilisant tous les moyens légaux.

    Voici un exemple comme étude de cas tiré d'une coupure de presse dont on regrette le manque de date et du numéro de parution de l'article.
    Photo : Le site in revendicatif sur le découpage du douar El-Maïn observé du 22 au 28 Avril 1982 n'était pas tombé spontanément du ciel. Il y avait bien une préparation de longues années de réclamations au par avant en utilisant tous les moyens légaux. Voici un exemple comme étude de cas tiré d'une coupure de presse dont on regrette le manque de date et du numéro de parution de l'article.
     J’aime · · Partager
     
     
  3. Le site in revendicatif sur le découpage du douar El-Maïn observé du 22 au 28 Avril 1982 n'était pas tombé spontanément du ciel.

    Il y avait bien une préparation de longues années de réclamations au par avant en utilisant tous les moyens légaux.

    Voici un exemple comme étude de cas tiré d'une coupure de presse dont on regrette le manque de date et du numéro de parution de l'article.
    Photo : Le site in revendicatif sur le découpage du douar El-Maïn observé du 22 au 28 Avril 1982 n'était pas tombé spontanément du ciel. Il y avait bien une préparation de longues années de réclamations au par avant en utilisant tous les moyens légaux. Voici un exemple comme étude de cas tiré d'une coupure de presse dont on regrette le manque de date et du numéro de parution de l'article.
Repost 0